top of page
  • Photo du rédacteurAgence Promoovoir

Le Slop : ce nouveau fléau de l'internet alimenté par l'IA

Après avoir survécu aux vagues incessantes de spams, les internautes doivent maintenant affronter une nouvelle forme de nuisance digitale : le slop. Ce terme anglais, à la fois ironique et tristement réaliste, désigne les contenus de faible qualité générés par l'intelligence artificielle (IA), qui pullulent désormais sur le web.


Slop définition
Le Slop, nouveau terme à la mode !

Définition du Slop : un amas de boue numérique


Le mot "slop" en anglais renvoie à l'amas de boues qui s'accumulent dans les citernes des navires. De manière tout aussi désagréable, le slop numérique représente ces contenus générés par l'IA qui envahissent nos écrans : articles insipides, images absurdes, et vidéos sans intérêt.

Contrairement aux spams, qui cherchent à capter notre attention par des moyens plus directs, le slop se distingue par son manque total d'interaction et sa futilité intrinsèque, comme le raconte le New York Times.


Imaginez un moteur de recherche qui vous suggère d'ajouter de la colle pour que le fromage adhère à votre pizza. Oui, vous l'avez deviné, c'est du slop. Ou encore ce livre numérique à bas prix sur Amazon avec une qualité de rédaction laissant à désirer. Encore du slop. L'inverse du slop? Des textes de qualité, intéressants, factuels, rédigés par des humains.


Des contenus merdiques et sans aucun intérêt, générés par l'IA pour inonder le web. C'est le fléau de notre époque !

Les ravages du Slop sur le web


Le slop n'est pas simplement une gêne mineure. Il pose des questions sérieuses sur l'intégrité de l'information en ligne. Prenons l'exemple de Google, qui a récemment intégré son modèle d'IA Gemini dans les résultats de recherche SGE (Search Generative Experience). Au lieu de fournir des liens vers des sites pertinents, Google SGE tente de répondre directement aux requêtes des utilisateurs, ce qu'il appelle "AI overview". Une initiative louable en théorie, mais qui, en pratique, a conduit à des erreurs hilarantes et préoccupantes, comme le conseil dangereux de mettre de la colle dans sa pizza.


Vous cherchez un service professionnel de rédaction SEO et création de contenus de qualité (garanti sans slop 🤓)? Chez Promoovoir nous sommes notés 5/5 🇫🇷 Contactez-nous !

Simon Willison et l'importance de nommer le problème


L'un des premiers à avoir souligné la gravité de ce phénomène est Simon Willison, programmeur britannique, qui a plaidé pour la popularisation du terme "slop". Selon lui, avant que le terme "spam" ne devienne courant, il n'était pas évident pour tout le monde que les messages marketing indésirables étaient nuisibles. Willison espère que "slop" aura un impact similaire, aidant le public à reconnaître et à rejeter les contenus IA de mauvaise qualité.


Le Slop : un problème de qualité et de confiance


Au-delà de la simple gêne, le slop représente une véritable menace pour la qualité des informations disponibles en ligne. Par exemple, des livres sur la cueillette de champignons, générés par des chatbots comme le populaire ChatGPT d'openAI, peuvent contenir des conseils dangereux, menaçant la sécurité des lecteurs.


Les conséquences économiques et sociales du Slop


L'invasion du slop a des répercussions bien au-delà du simple désagrément visuel. Les agences de publicité, par exemple, commencent à ressentir les effets négatifs. Les utilisateurs, lassés d'être inondés de contenus médiocres, commencent à confondre les publicités légitimes avec ces créations sans intérêt, ce qui nuit à l'efficacité des campagnes marketing.


La lutte contre le spam a nécessité un effort colossal et une transformation fondamentale de la nature de l'e-mail. Pour le slop, le chemin à parcourir semble encore plus ardu.

Les géants du web, jadis protecteurs de la qualité des contenus, sont désormais devenus en partie responsables de cette débâcle, en intégrant massivement des réponses générées par IA dans leurs services, notamment Google et Microsoft (qui est un investisseur majeur dans OpenAI).


Vers une nouvelle éthique du contenu en ligne?


Face à cette déferlante de contenus insipides, il est essentiel de développer une nouvelle éthique du contenu en ligne. Les internautes doivent devenir des consommateurs critiques, capables de discerner les informations de qualité des amas de slop qui envahissent leurs écrans. Les plateformes en ligne (notamment Google et son Gemini) doivent, quant à elles, assumer leur responsabilité en assurant une meilleure régulation et une transparence accrue sur les contenus qu'elles diffusent.

Comentarios


bottom of page